Rechercher

Recommandations pour le développement du secteur de la distribution d’électricité en Ouganda


Le secteur de la distribution d’électricité en Ouganda est caractérisé par une structure complexe. Umeme Limited est le principal distributeur et fournit plus de 90% des clients dans le pays. Il exploite depuis 2005 une concession d’une durée de vingt ans, tandis que la propriété du réseau reste entre les mains de l’entreprise publique Uganda Electricity Distribution Company Limited (UEDCL). En parallèle, le pays a été divisé en treize zones géographiques en plus de la concession d'Umeme Limited, dans lesquelles la distribution d’électricité est confiée à des opérateurs privés locaux et où le financement des actifs est assuré par REA, le fonds d’électrification rurale. À l'heure actuelle, seules quelques zones sont exploitées par des opérateurs privés, tandis que les autres sont exploitées par défaut par UEDCL.


Dans la plupart des zones, des réseaux contigus sont exploités par différents distributeurs, ce qui pose d'importants problèmes de planification et se traduit par des investissements inefficaces pour interfacer les réseaux. En outre, le taux d’accès à l’électricité à partir du réseau reste faible dans le pays (22% en 2017) et la structure institutionnelle actuelle n’a pas permis d’atteindre les objectifs fixés en matière d’électrification.


Dans ce contexte, le groupement Ricardo Energy & Environment – ICEA – MRC-Consultants s’est vu confier par la Banque Mondiale la réalisation d’une étude visant à améliorer l’efficacité et la viabilité financière du secteur de la distribution et à accélérer l’accès à l’électricité à travers des réformes institutionnelles appropriées.


Cette étude comprenait notamment i) un diagnostic du secteur afin de déterminer les forces et les faiblesses de l’approche actuelle en matière d’électrification, ii) une série d’évaluations plus détaillées portant notamment sur la capacité technique, financière et opérationnelle des acteurs locaux et le cadre institutionnel et réglementaire global, et iii) des recommandations concernant le cadre juridique, institutionnel et réglementaire pour accélérer l'accès à l'électricité dans le pays, et les exigences financières pour atteindre les objectifs d'accès.


ICEA est intervenu sur le volet financier de l’étude, à travers l’analyse rétrospective des performances financières des différents opérateurs, et l’analyse financière des sept options de restructuration du secteur qui ont été proposées. Les résultats sont issus d’un modèle financier développé spécialement pour cette étude, couvrant les segments de la production, du transport et de la distribution d’électricité.


Les résultats préliminaires de l’étude ont été présentés à l’occasion d’un atelier réunissant l’ensemble des parties prenantes du secteur de l’électricité en Ouganda, qui a eu lieu le 9 mai 2019 à Kampala.