Rechercher

Conception de modèles alternatifs de gestion de l’alimentation en eau potable à Port-au-Prince

Mis à jour : 18 avr. 2019


Le secteur de l’eau et de l’assainissement en Haïti a été profondément réformé par la loi-cadre du 11 mars 2009. La gestion des services d’alimentation en eau potable à Port-au-Prince relève de la compétence de l’Office Régional de l’Eau Potable et de l’Assainissement Ouest (OREPA Ouest), qui exploite le service dans la capitale au travers de son Centre Technique d’Exploitation de la Région Métropolitaine (CTE-RMPP). La Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA) est en charge de la régulation et de la planification du secteur.


Avec le soutien de la Banque Interaméricaine de Développement (BID), une Assistance Technique Opérationnelle (ATO), menée par Suez Environnement, est mobilisée depuis 2011 pour améliorer la gestion technique et commerciale du service dans un contexte marqué par la profonde réforme de la politique de l’eau et la situation d’urgence induite par le tremblement de terre de 2010. Cette ATO a été plusieurs fois remaniée et prolongée et arrive à échéance. La DINEPA et la BID ont confié à ICEA une mission de conception et de préparation d’un modèle de gestion alternatif du service de l’eau à Port-au-Prince en partenariat public-privé. La mission a été lancée en novembre 2016.


Un diagnostic approfondi a permis d’identifier les principaux défis auxquels le service reste confronté : sécuriser la production tant quantitativement que qualitativement ; lutter contre les pertes et les gaspillages au niveau de la distribution ; optimiser la gestion clientèle et ; renforcer l’ancrage territorial du CTE et les capacités des agences.


Ce diagnostic a conduit à la définition de quatre principaux axes d’amélioration et à la conception de trois alternatives de PPP déclinées en quatre scénarios. Les scénarios ont été affinés lors de plusieurs ateliers participatifs. A l’issue de ce processus, un scénario optimal est sélectionné associant une délégation de plusieurs sites de production par forages regroupés en trois lots et une délégation de la gestion d’une agence commerciale « pilote ».

Les contrats de PPP bénéficieront du soutien financier de la BID pour une durée de 3 ans dans le cadre d’un programme PaP III.


En février 2019, ICEA a finalisé les projets de dossiers d’appel d’offres et les projets de contrats en étroite collaboration avec les acteurs du secteur et la BID.